Arobase/ @ : description, signification et origines de ce symbole

Arobase@ description, signification et origines de ce symbole

Appelé “arrobe”, “a commercial”, “at”, “escargot”, “arobas” ou “arobase”, vous le voyez à chaque fois utilisé comme séparateur entre le nom et le serveur d’adresses électroniques. Mais savez-vous qu’il date en réalité du Moyen-Age ? Découvrez tout de suite ses origines.

Description

Le symbole représente simplement un “a” écrit en minuscule dont la patte du coin bas-droit est prolongée jusqu’à faire le tour de la lettre dans le sens inverse des aiguilles d’une montre en revenant au coin bas-droit : @ .

Signification et origines

Il existe de nombreuses théories possibles quant à l’origine du nom et du symbole :

Concernant le nom, il nous proviendrait du castillan « arroba », une unité de poids et de capacité en vigueur dans la péninsule ibérique depuis au moins 1088. L’arroba (pluriel : arrobas), dont le nom est lui-même tiré de l’arabe “ar-roub” (signifiant “le quart”), valait un quart de quintal de 100 livres (soit 10,4 kilos en Catalogne, 11,5 en Castille et 12,5 en Aragon ou, en certaines occasions, de 12,5 à 16 litres en fonction du liquide). Il pourrait également s’agir de la contraction du terme typographique “a rond bas” ou de l’association des lettres a, rhô (lettre grecque) et base (tiret-bas en français), qui forme graphiquement la lettre @.

Concernant le symbole, les moines copistes du Moyen-Âge auraient été les premiers à l’utiliser afin de gagner de la place sur les manuscrits en enroulant et fusionnant le d de “ad” autour du a. Par la suite, au XIIe siècle, on retrouve ce symbole dans les comptes des marchands florentins pour symboliser une unité de poids et de mesure : l’amphore. Mais c’est aux Etats-Unis que l’usage de l’arobase s’est vraiment répandu au XIXe siècle pour noter le prix unitaire des marchandises. L’expression “@ $ 20” se lisait “at twenty dollars”. Aujourd’hui encore, les Américains lisent ce signe “at” dans les adresses mail.

Finalement, en 1972, l’inventeur du courrier électronique, Ray Tomlinson, eut le plaisir d’envoyer le premier courriel (e-mail en anglais) de l’histoire. Pour cela, il chercha un caractère permettant de séparer le nom de l’émetteur de celui de l’organisme hébergeant sa machine. Il en fallait un qui ne puisse pas se trouver dans un nom de famille et, regardant le clavier de sa machine, il choisit @, qui avait le double avantage de pouvoir signifier “at” ou “ad” et d’être très improbable dans un nom propre.

Pour l’anecdote, voici comment se dit « arobase » aux quatre coins du monde :

  • Allemand : Klammeraffe (queue de singe)
  • Néerlandais : apestaart (queue de singe)
  • Finlandais : apinanhäntä (queue de singe), kissanhänta (queue de chat) ou miukumaiku (signe du miaou)
  • Danois, suédois : snabel a (le a avec une trompe d’éléphant)
  • Hongrois : kukac (ver de terre)
  • Italien : chiocciolina ou chiocciola (escargot)
  • Polonais  : malpa (singe)
  • Russe : sabatchka (petit chien)
  • Grec : papaki (caneton)
  • Esperanto : heliko (escargot)
  • Hébreu : strudel
  • Slovaque : zavinác (rollmop)

Voir aussi : Le cœur : quelle est l’origine du symbole universel de l’amour ?

N'hésitez pas à aimer et à nous suivre:
A propos de Cultiv'etvous 314 Articles
Se cultiver rapidement, efficacement et quotidiennement c'est possible grâce à Cultiv'etvous !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire